Retour sur les 18 années à Brive de Jean Luc Boucherie

Au service de l’Etoile pendant 18 saisons consécutives, retour sur les années Brivistes de JL Boucherie.

⁉️ Comment vas-tu durant cette période ?
Je vais bien merci, un peu fatigué, je suis aide soignant au CH Brive, nous vivons une période compliquée … Mais je suis en congé pour une semaine je vais donc pouvoir récupérer.

⁉️ Quelles ont été tes saisons à Brive et tes activités au club?
Je suis arrivé à l’etoile, à mon retour du Limoges FC, début de saison 1982-1983 et j’ai été joueur jusqu’en 1996, puis j’ai entrainé la DHR en 1997-98, l’équipe premiere en compagnie de Didier Faurel en 1997-98 et l’équipe première seul de 1998 à 2000. Un total de 18 saisons consécutives !
J’ai arrêté d’entrainer le club de Ste Fereole en 2006 et depuis très égoïstement, je m’occupe de moi, je pratique le sport presque tous les jours de la semaine , seul et sans esprit de competition: VTT, footing, natation, musculation …

⁉️ Un souvenir marquant ?
Des souvenirs, je vous laisse imaginer le stock, comment en retenir un seul ? Je dirai tous les bons moments partagés avec mes coéquipiers: nos montées en 3e division (85 et 90), la montée en National 1, la victoire en Coupe du Centre Ouest (87)…

 ⁉️Un match marquant ?
La aussi, choisir un match parmi des centaines, peut etre un 32e de finale de Coupe de France contre ALES (2e Division), le Stade Le Clere était plein comme un oeuf, des gradins avaient était rajouté derrière les buts, nous perdons aux prolongations …
Un Toulouse Fontaine à la maison. Au match aller, les supporters avaient envahi le terrain à la fin du match et nous avaient raccompagné jusqu’aux vestiaires. Certains joueurs de Toulouse avaient profité de la supériorité numérique pour venir nous toiser. J’ai rarement ressenti autant d’électricité au stade Le Clere. Ils étaient 1er et nous 2e, nous les bâtons 4à 1 je crois. Ce fut un match spécial, ce sport là comme diraient les jeunes: ils ont pris cher !

⁉️ Un but marquant ?
Je ne manque pas de choix et je m’excuse auprès des Missonier, Terrier, Brossard, Peyrelade, Santos L., Laurent et consorts mais pour rester dans l’anecdote: un but qui m’a marqué et c’est moi qui l’ai marqué … contre mon camp. Je crois que c’était contre La Rochelle en 3e division au stade Le Clere. Suite à un penalty contre nous, G. Boutaud repousse le ballon, je me précipite pour dégager le ballon en corner, un faux rebond, je prends le ballon sur le tibia et je l’envoie directement au fond de nos filets … Heureusement on a quand même gagné. Ce n’est pas le plus beau que j’ai vu, mais celui-là il m’a marqué ….

⁉️ Un joueur marquant ?
Difficile… Après avoir cité des buteurs qui ont marqué le club, je pourrai citer des joueurs talentueux comme: Dimitrijevic Z., ou Saczek W. mais je fais rester dans la confrérie des défenseurs parmi lesquels les Volpi, Gilman, Weldin, Santos J. ont leur place. Pour en choisir un avec qui j’ai voyagé sans crainte, Serge Lacroix.

 ⁉️Un Educateur marquant ?
Chaque entraineur ou éducateur que j’ai eu m’a apporté quelque chose. Daniel Jenny est à l’origine du redressement du club par son investissement et sa détermination, il nous a permis 20 ans après de retrouver la D3. Vincent Navarro a maintenu le club, et nous a permis de remporter la Coupe du Centre Ouest. Humainement, il était très apprécié des joueurs. Jean Claude Giuntini après une première descente a apporté un professionnalisme jusque là inconnu dans le club. Ce qui s’est soldé par une montée en Nationale 1.

Si je dois citer un éducateur de référence au niveau des jeunes: c’est Philipe Caquineau.

 ⁉️Une personne marquante ?
Impossible de citer une seule personne. J’ai eu 2 présidents: le docteur Voglimacci et Monsieur Deschamps, tous les dirigeants bénévoles qui nous ont accompagnés, qui s’occupaient des déplacements, des maillots, des licences, qui nous préparaient les repas, les collations… Les soigneurs, les kinés. L’ensemble des éducateurs que j’ai côtoyé, Tous les joueurs avec qui j’ai eu la chance de jouer, ceux que j’ai eu le bonheur d’entrainer. Bien sûr les supporters, si nombreux au stade Le Clere. C’est l’occasion pour moi de leds remercier.

⁉️Comment vois-tu l’ESAB aujourd’hui ?
Le club poursuit sa progression, les gens présents ont beaucoup de mérite. Il faut revenir au niveau national pour être à nouveau le club phare du département. Pour cela un axe majeur: la formation (qualitative) permettra de faire emmerger des nouveaux talents et de tirer le club vers le haut. Il faut que les jeunes étoilistes connaissent l’Histoire du club et qu’ils soient conscients que comme d’autres avant eux, ils ont la possibilité de jouer à un bon niveau.
Pour cela je ne connais que 3 solutions: s’entrainer, s’entraîner et s’entrainer.

⁉️A qui fais-tu la passe ?
Je remercie Patrick Charpentier pour sa relance sur mon coté droit, je vais poursuivre dans mon couloir en direction de mon compère Stephane Brossard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *