ESAB: Un siècle d’Histoire !

L’étoile, Les Aiglons: L’ESA Brive !

Une fois la grande guerre terminée, des centaines de milliers de poilus sont contaminés par le virus du football et la FFF sera créée le 7 avril 1919. Selon des sources concordantes, l’Etoile Sportive de Brive fonctionne de façon rudimentaire avec des jeunes et des matchs à la carte dans le début des années 20, sans appartenance formelle à la FFF. Les patronages sont alors des structures où les jeunes pratiquent le sport et particulièrement le football avec le double objectif de plaisir et d’excellence. Les Aiglons de Saint-Sernin, l’équipe de la paroisse éponyme vont être la meilleure équipe de foot de la zone de la Corrèze et des départements limitrophes jusqu’à sa fusion avec l’Etoile Sportive le 12 juin 1943 pour devenir l’Etoile Sportive Aiglons Briviste.

Il s’en suit que la saison 2020-2021 est celle du centenaire de ce club bicéphale qui n’a fait qu’un pour écrire une histoire d’une grande richesse dont vous pourrez vous nourrir dans quelques mois, à la parution de la plaquette commémorative en cours de rédaction. Retenez que l’ESA Brive, grâce à une chaîne de passionnés a réussi à se hisser dans l’élite du championnat national amateur de 1957 à 1968 avec plusieurs participations à la poule finale du CFA, à signer un long bail en D3 de 1985 à 1993, à participer au championnat national jusqu’en 1996 ratant la D2 d’un rien.

Quelques turbulences ont pu contrarier le maintien au plus haut niveau mais, de retour en CFA en 2001, l’ESAB y a fait bonne figure jusqu’en 2007, réalisant même sa meilleure performance en coupe de France (1/4 de finale contre PSG), après avoir plusieurs fois fait parler d’elle (1/8ème de finale en 1962 contre FC Nancy, 1/16ème de finale en 1982 sur 2 matches face au SC Bastia, 32ème de finale en 1994 contre l’OM champion d’Europe).

Voilà 10 ans maintenant que L’ESAB a retrouvé le championnat régional, mais L’ESAB est toujours là avec ses 350 licenciés et c’est bien là l’essentiel.
Le gâteau d’anniversaire était commandé pour juin 2020 mais au virus étoilé du football s’est substitué un virus couronné qui contraint à remettre à 2021 la journée de célébration prévue.

Comme un galop d’entraînement avant de reprendre le chemin des stades, on va quand même souffler 100 Bougies.

Manuel HERMIDA

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :